SIDA: de nouveaux médicaments disponibles en Afrique

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’accord annoncé  par la compagnie pharmaceutique Gilead de céder à la communauté de brevets (« patent pool ») certains droits de propriété intellectuelle sur quatre médicaments anti-VIH va pouvoir améliorer l’accès des patients aux médicaments. Mais, ce n’est qu’une bataille remportée, selon  MSF( médecins sans frontières) qui tient à souligner qu’un certain nombre de pays, où vivent de nombreux patients séropositifs, restent exclus de cet accord. « Si on le compare aux pratiques d’autres compagnies pharmaceutiques qui tentent de bloquer l’accès à de nombreux médicaments VIH en posant des barrières de propriété intellectuelle, cet accord est satisfaisant », déclare Michelle Childs de la Campagne d’accès aux médicaments essentiels de MSF. « Mais il faut être prudent. Dans plusieurs dispositions importantes, les partenaires restent dans le statu quo. L’accord qui vient d’être signé ne peut donc pas constituer un précédent suffisant pour de futures négociations. »

L’accord s’étend à deux médicaments très prometteurs encore en cours de développement (le cobicistat et l’elvitagravir), l’emtricitabine et le tenofovir, un médicament crucial pour le traitement actuel. De nouvelles options de traitement, le développement de combinaison de médicaments à dose fixe et de traitements adaptés aux enfants devraient être rendues possible. Il faut rappeler que plus de 42 millions de personnes vivent avec la vih dans le monde et la majorité est en Afrique.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »