Gabon: L’opposition persiste et signe, NON aux élections législatives sans biométrie

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Gabon Cela faisait plusieurs mois qu’un bras de fer rythmait les relations entre l’opposition et la majorité présidentielle gabonaises. Les deux principaux partis de l’opposition, l’Union nationale (Un, dissoute) et l’Union du peuple gabonais (Upg), ont suspendu leur participation à la Commission électorale en vue des élections législatives en principe prévues avant fin 2011.

Opposition et gouvernement s’affrontent depuis plusieurs semaines sur les élections que l’opposition avait accepté de décaler à 2012 à condition que ce délai serve à introduire les techniques biométriques pour constituer les listes électorales.

Dans une déclaration signée par 13 partis, l’opposition annonce sa décision “de suspendre la participation de tous les membres de l’opposition au bureau de la Commission électorale nationale autonome permanente (Cénap), de n’envoyer aucun représentant dans les commissions de révision des listes électorales” ni “aux différentes commissions électorales locales”.

L’opposition entend ainsi “dénoncer avec gravité (…) le pouvoir exécutif (qui) est revenu sur la position unanime d’organiser les prochaines législatives en toute transparence en introduisant les données biométriques dans le fichier électoral”.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »