GABON: une ONG, soucieuse des habitants du Moyen-Ogooué.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

LE CLUB DE L’AMITIE  est une organisation non gouvernementale de Développement Durable Rural. Elle est née dans le Canton des Lacs du Sud (Ezanga, Oguémoué, Onangué) en 1995 à l’initiative de quelques volontaires, soucieux du bien-être des ruraux, aimant la vie au village et ayant pour souche commune le Canton des Lacs du Sud.
La société Maurel & Prom Gabon signe avec le Gouvernement Gabonais un Contrat d’Exploitation et de Partage de Production en 2005 et s’installe la même année au lac Ezanga sur la base des résultats du permis de recherche “Omoueyi”. En mai 2009, l’opérateur lance la production de pétrole sur le site baptisé ONAL situé à 2 kilomètres du village Allonha.  Quelques mois après, le Club de l’Amitié qui s’était déjà présenté au Directeur Général (de l’époque) de Maurel & Prom a saisi la société pour échanger sur les questions en rapport avec une possible pollution. Mais silence radio. Quelque temps après, les populations locales se plaignent du déversement et l’abandon d’eaux et de boue de forage à proximité des rivières qui se jettent au lac Ezanga.  Plus d’une année plus tard, où en est cette affaire? Quelques éléments de réponse avec le président du Club de l’amitié, François Blackye Ngueye Nze.

ALLSUD: Où se situe exactement le Lac Ezanga?

François Blackye Ngueye Nze: Le Lac Ezanga se situe au Sud du Département de l’Ogooué et Lacs à Lambaréné, on peut s’y rendre aussi bien en voiture, qu’en avion ou encore en pirogue. Le lac Ezanga forme avec les lacs Oguémoué et Onangué le Canton des Lacs du Sud.

ALLSUD: Le Lac souffre aujourd’hui d’un grave problème de pollution…Que s’est-il passé depuis tous ces mois? Et Comment se traduit cette pollution chez les populations?

FBNN :En fait, c’est le prestataire CAROIL chargé des opérations de forage qui en est le principal responsable. Il se passe selon les pratiques non recommandables en la matière, que la société (Caroil) abandonne l’eau et la boue de forage à proximité des rivières qui suintent et se jettent dans le lac Ezanga. Alerté par notre Organisation, des missions de terrain ont eu lieu avec le concours de la Direction Générale de l’Environnement et de la Protection de la Nature, qui par le biais de la Direction des Laboratoires des Roches et Eaux du Ministère des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, a effectué des prélèvements des eaux. Les résultats des analyses ont été formels : “il y a eu, un déversement des rejets qui ont pollué les cours d’eau aux abords du site pétrolifère” Cela s’est passé de nombreuses fois en 2010. La situation sur le terrain s’est caractérisée par l’observation chez les populations des cas de diarrhées graves, ainsi que la mort d’une quantité considérable de poissons.

ALLSUD: Que disent les pouvoirs publics gabonais?

FBNN: Les autorités que le Club de l’Amitié a saisi sont : le Gouverneur de la Province, le Directeur Général des Hydrocarbures, le Ministère de la Santé, le Premier Ministre. Ces autorités ont été régulièrement informées de la situation qui a prévalu sur le terrain, au moment de cette situation qui n’est pas totalement circonscrite dans la mesure où le Premier Ministre a donné des hautes instructions aux pouvoirs publics chargés de la résolution du problème, à l’opérateur pétrolier et aux Organisations de la Société Civile représenté par le Club de l’Amitié à travers les correspondances n°s 0993 et 1001 des 28 et 29 octobre 2010. Je tiens à rappeler que selon le Premier Ministre, les pouvoirs publics à qui les présentes instructions s’adressent sont : le Ministère des Mines, le Ministre en charge de l’Environnement, le Ministre du Travail. Depuis cette date, nous attendons toujours que les composantes désignées par le Premier Ministre se retrouvent pour examiner le problème afin que des solutions durables et définitives tendant à sécuriser la population du Lac Ezanga soient prises.

ALLSUD: Et la Société Maurel & Prom?

FBNN: Evidemment la Société Maurel & Prom Gabon de son côté ne fait pas d’effort en matière de dialogue social. Notre contact pour l’instant est rompu malgré nos appels. Nous pensons que la poursuite de ses activités dans les conditions optimales et dans la sérénité dépendent en partie de la pacification des relations avec la population locale.

ALLSUD: Quelles sont aujourd’hui les principales revendications de votre ONG, Le club de l’amitié?

FBNN: Vous faites bien de poser cette question afin d’éclairer l’opinion. Le Club de l’Amitié n’invente pas la roue. les problèmes environnementaux ainsi que le développement durable étant liés et d’actualité, l’interpellation des partenaires locaux qui constituent des groupes sociaux de pression pour voir de près quelles sont les mesures idoines prises à l’endroit des populations locales se justifient. Nous agissons en qualité d’interface communautaire en vue de l’observation des principes fondamentaux de la bonne gouvernance (transparence, compétence, disponibilité, intégrité, responsabilité) exigés dans toute organisation similaire. Vous savez, un séminaire de planification participative du développement durable de la région des lacs du sud a été organisé du 26 au 29 octobre 2009 à Lambaréné par le Conseil Départemental de l’Ogooué et Lacs. Au cours de cette rencontres plusieurs projets avaient été identifiés, mais peinent ce jour à voir le jour, de même qu’il manque de lisibilité dans la gestion annuelle de l’enveloppe allouée pour le développement durable des Lacs du Sud. La route qui relie le site pétrolier aux villages Allonha et Ndama est une véritable piste d’éléphant alors que la société dispose d’un prestataire dans le domaine. Comment comprendre que tous les villages avoisinant le site pétrolier sont dans l’obscurité alors que les installations techniques et performantes de l’opérateur pétrolier se trouvent juste à 5 km. Le constat est amer : tant que le pétrole coule, Maurel & Prom demeure totalement sourd.

Propos recueillis par Joelle Ndong

clublamitie@yahoo.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.