Ca CONTINUE…

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

 ROME - Un bateau de migrants a fait naufrage jeudi près de Lampedusa (Sicile), dans le sud de l’Italie, faisant au moins quatre morts, selon les garde-côtes et des responsables des secours cités par les médias.

Antonio Candela responsable de l’assistance sanitaire à Lampedusa a confirmé que quatre corps ont été repêchés. Mais selon le maire de l’île, Mme Giusi Nicolini, le bilan pourrait être plus lourd et atteindre la dizaine de morts.

Selon les sauveteurs, des centaines de migrants se trouveraient encore dans l’eau, près de l’île des Lapins, un ilot situé à proximité de l’île de Lampedusa qui est plus proche des côtes nord-africaines que du reste de la Sicile.

Un responsable des secours a confirmé à l’AFP que des migrants se trouvent encore en mer. Il a aussi précisé qu’on ne peut pas parler avec certitude de naufrage du bateau dans le sens d’une embarcation qui se serait échouée.

La police financière et douanière (guardia di finanza) a récupéré quatre personnes vivantes.

Selon de premières informations recueillies par l’agence Ansa à Lampedusa, 78 naufragés auraient été sauvés mais l’embarcation transportait environ 500 migrants.

L’alerte a été donnée par deux bateaux de pêche qui se trouvaient dans la zone. Deux vedettes, l’une des garde-côtes et l’autre de la police douanière sont sur place pour venir en aide aux immigrés. Des hélicoptères et d’autres moyens aériens sont également mobilisés.

Lundi, 13 immigrés — pour la plupart Erythréens — s’étaient noyés en tentant de rejoindre la côte près de Raguse (sud-est de l’île principale de Sicile) après avoir sauté ou avoir été jetés par des passeurs d’une embarcation transportant environ 200 migrants et réfugiés.

Début août, un drame semblable s’était produit sur une plage de Catane (est de la Sicile) quand six Egyptiens s’étaient noyés en pensant être arrivés à terre, quand leur embarcation s’était ensablée non loin du rivage.

Depuis le début de l’année, plus de 22.000 migrants ont été débarqués sur les côtes du sud du pays (Sicile et Calabre surtout), soit près de trois fois plus que sur l’ensemble de 2013.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.