Les mystérieux pétrodollars manquants du Nigeria?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

LAGOS - Au Nigeria, premier producteur d’or noir du continent africain, des voix s’élèvent pour réclamer des comptes sur les milliards de dollars manquants de la manne pétrolière. C’est le gouverneur de la Banque centrale nigériane, Sanusi Lamido Sanusi, qui a mis le débat sur la table en septembre, en accusant publiquement la compagnie pétrolière nationale (NNPC) de devoir près de 50 milliards de dollars de revenus pétroliers à l’Etat. M. Sanusi, qui doit quitter son poste dans les prochains mois, a ensuite revu ce chiffre à la baisse, annonçant qu’il ne manquait que 12 milliards de dollars, laissant planer des rumeurs de pressions politiques. Cette semaine, à nouveau, M. Sanusi a annoncé que le NNPC devait à la Banque Centrale 20 milliards de dollars sur les 67 milliards de revenus du pétrole gagnés entre janvier 2012 et juillet 2013. C’est maintenant au NNPC (…) de produire la preuve que les 20 milliards non remis n’appartiennent pas à l’Etat fédéral ou ont été dépensés de façon légale et constitutionnelle, a-t-il déclaré devant un comité parlementaire. Le Nigeria extrait environ deux millions de barils de pétrole par jour. Selon les chiffres officiels, les recettes d’exportation sont tombées à 49 milliards de dollars en 2012, contre 54 milliards l’année précédente, sans réelle variation dans la production de brut.

L’exportation de pétrole brut représente 80% des recettes de l’Etat au Nigeria.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.